AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Nouvelle mise à jour : Les Enfers -- Tuto et Infos bâtiments à compléter avec votre aide

Partagez | 
 

 Livre II - - - Les (Més)aventures du Chaos - - -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Livre II - - - Les (Més)aventures du Chaos - - -   Lun 13 Juin 2011 - 6:56


Chapitre 1 – Le moral des troupes


Le repos du guerrier

Le nain ne comprenait pas ce qui s'était passé dans la journée, sur le front du combat, mais il repris néanmoins son travail dans la taverne, les Enfants du Chaos étant attablés pour le dîner. Tout le monde avait "sa table" et la répartition de quatre des cinq serveuses était bien définie, permettant un service efficace et rapide, le Tavernain aux fourneaux, Delphe, sa petite amie posant les plats sur le bar pour les serveuses. Les couples s'étaient rassemblés, Exosplash près de Demetra, Neti aux côtés de Lovebagels, Kenddor près de son entrecôte. On ripaillait dans la joie, et la bonne humeur.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Bilan guerrier

Les deux officiers avaient rejoint la table de leur chef, afin de faire le bilan des batailles. Ils tenaient les comptes des combats, des absents, de la progression de leur armée, et décidaient de la répartition du butin. Le repas en devenait plus sombre pour eux, mais n'empêchait pas la chef de se déplacer d'une table à l'autre de temps en temps pour serrer la main d'un membre de la guilde et le féliciter pour ses exploits. Elle était très attentionnée envers le groupe, parfois comme une mère pour ses enfants, et c'est en partie ce qui faisait sa valeur de chef.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Le moral de certains

On pouvait dire qu'en majorité les Enfants du Chaos étaient d'humeur festive, désormais attablés, dans leur taverne préférée, et avaient fait un trait sur les mauvais souvenirs de la journée. On pouvait voir Kenddor courir après les aliments tombés au sol. Certains, cependant, n'étaient pas à la fête, comme une certaine gnomette qui regardait alternativement d'un œil attendrit le tavernier, puis d'un regard empli de colère la responsable des serveuses trop proche de Dwarf pour elle. Mais qu'y pouvait-elle ?


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Nain volant, serveuse violente

La fin du repas se passa – presque – bien : tout était débarrassé, les serveuses apportant les digestifs, quand plusieurs événements se succédèrent. Le premier fût une violente dispute – c'était quotidien ces derniers temps – entre Delphe et son grincheux. Elle semblait convaincue que la taverne lui appartenait et que le nain devait se faire oublier. Le litige fini simplement, Delphe lançant le tavernier à travers la salle pour atterrir dans la cheminée. Il sorti de là couvert de suie, et annonça sa rupture à la violente pendant que la magirousse lui tendit un mouchoir et l'aida à se nettoyer. L'incident était clos, mais la journée n'était pas finie point de vue émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Re: Livre II - - - Les (Més)aventures du Chaos - - -   Mer 15 Juin 2011 - 6:24


Chapitre 2 – L'ivresse


La gnomette et elfette noire

Dans la soirée, repas digéré, l'alcool coula comme toujours plus que de raison. Profitant de la situation, Devronia tournait autour des tables, cherchant une demoiselle plus ivre que les autres. Saisissant l'occasion, et avide de nouvelles découvertes, Alexiel s'approcha de la magicienne et l'embrassa langoureusement. Le calme se fit, tous les regards posés sur la rousse enivrée et la nécromancienne aguicheuse. La peau de la gnomette vira au rouge en réalisant que tous avaient vu ce moment de laissé-aller.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Alcool et sentiments

Tartuf de son côté, les joues cramoisies par la vodka prise en trop grande quantité, motivé par la scène qui venait de se dérouler, s'approcha d'Alexiel et lui murmura : "je t'aime". La petite demoiselle explosa de rire. Il se dirigea alors vers Demetra, qui lui proposa en lieu et place d'un baiser, une claque magistrale derrière la tête – son type de tape préférée – lui stipulant que même si son homme était de moins en moins présent, elle n'était pas disponible et restait insensible à de la drague aussi superficielle. Il s'approcha ensuite de l'officière mais se retint, se souvenant de la claque magistrale qu'il s'était pris plus tôt dans l'après midi.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Champagne, les amis

Exosplash était parti, encore une fois : en tant que chef de son clan, il avait des responsabilités qui le tenaient à présent de plus en plus souvent loin de elfette de lune. Celle-ci déprimait, aussi le Tavernain décida-il d'offrir à la belle un triple jéroboam de champagne pour chasser la mélancolie. Il n'avait pas prévu que la chelfe les descende cul sec, et finisse sous une table. Profitant de la scène et motivée par le baiser précédent, Devronia s'allongea sur Demetra et elles commencèrent à échanger des baisers langoureux et des caresses à la limite de l'acceptable. Le nain voulait agir, pour l'honneur de sa chef, mais n'osait la regarder dans une telle posture, et donna sa fiole de soin à Masamune qui se chargea de faire boire le breuvage anti-ivresse à elfette à peau blanche.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Tornade dans la taverne

La salle commençait alors à se vider lentement de sa clientèle régulière quand une troupe de paysans arriva en trombe, vêtu de haillons, et annonça à voix haute qu'un grand malheur sévissait dans leurs champs, et qu'il fallait que des personnes courageuses leur viennent en secours. L'un deux, Zigfield, se fit porte parole de ces gens, demanda ensuite à Dwarf l'autorisation, nota leur requête sur papier, et placarda ainsi l'ordre de mission sur les murs de la taverne. C'était un drame qui toucherait tout le monde, impactant la paysannerie, et donc l'approvisionnement alimentaire de toute la région. La magirousse Alexiel se chargea de la mission, sans en parler, pour ne pas être mise en avant, et parti parmi les siens recruter quelques valeureux combattants.
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Re: Livre II - - - Les (Més)aventures du Chaos - - -   Ven 17 Juin 2011 - 7:06


Chapitre 3 – Plouf le Nain



Un jardin pour la gnomette

Désireux de soutenir la magignome, le tavernier décida de lui préparer un morceau de terre en lisière de forêt pour qu'elle puisse y faire pousser les ingrédients de ses potions. Il s’éclipsa de sa taverne, hache à la main, suivi de Delphe qui lui rappela sa fonction de tavernier. Il lui jeta un regard noir, lui rappela qu'ils avaient rompu, qu'elle n'était plus qu'une serveuse et donc non habilitée aux reproches. Il repartit ainsi et défricha un terrain de cinq mètres sur cinq et retourna la terre. Restait à protéger des intrus cette surface, il aurait besoin d'aide.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Accord de musique et branche maudite

Masamune accepta l'offre du nain qui consistait à créer un champ de force électrique et un passe magnétique pour que le jardin ne soit accessible qu'à la magirousse, en échange de quoi il offrait à l'électrobarde le gîte et le couvert pour une semaine. Elle excellait sur ce genre de sortilèges et réussit la manipulation en un tour de main. Les premières notes firent vibrer l'air ambiant, les vitres de la taverne, réveillant Demetra montée se reposer dans son ancienne chambre, et la note la plus aiguë brisa une branche à quelques mètres au dessus de la tête du nain, dépourvu de son habituel casque.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Intervention nécessaire

S'approchant pour comprendre la source du vacarme, bien que la présumant magique, la chelfe approchait du lieu où Masamune terminait sa chanson magique et où Dwarf gisait à terre à côté d'une grosse branche de bois. La chelfe s'énervait : "qu'est-ce qu'il a encore fait, celui-là ? Il n'a pourtant pas chaussé ses bottes de vitesse ! Dis-moi, Masamune, tu as moyen de le faire émerger ?". La bardesse réfléchit : "Ouaip, on va y aller en douceur.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Électricité puis Eau

Par quelques notes de faible volume, la magicienne envoyait de petites décharges sur le nain pour le faire émerger. Cela n'aboutissait pas, et donnait des mouvements de réaction au corps qui faisait ressembler le tavernier à un poisson qui se débat hors de l'eau. Demetra s'énervait : "T'as fini de jouer ? Faut le réveiller, pas le faire danser". Vexée d'être privée de son jeu, Masamune envoya un accord virulent, pointant toujours sa guitare sur le nain. Le corps du nain se trouva alors violemment soulevé à sept mètres de haut avant de retomber dans le lac. Épouvantée, se souvenant que le tavernier nageait aussi bien qu'une enclume, l'Elfe de Lune plongea à la rescousse du malheureux. La bardesse, pour se faire pardonner, sécha à leur sortie les deux baigneurs.
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Re: Livre II - - - Les (Més)aventures du Chaos - - -   Sam 18 Juin 2011 - 4:30


Chapitre 4 – La grotte de Thirat


Mission spéciale

Demetra aida le nain à rentrer dans sa taverne, le plaça devant la cheminée avec une liqueur pour se remettre de ses émotions, et se dirigea vers les avis placardés par les émeutiers paysans. C'était une copie d'un reportage fait depuis quelques semaines, vue l'usure du papier, mais dont le texte était inquiétant. Elle prit donc le temps de lire cette annonce, essayant d'oublier toutes les catastrophes récentes, pensant pouvoir retrouver le moral en se changeant les idées. C'était une bonne idée, mais, c'était dommage : le texte n'était pas des plus réconfortant.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Reportage, première partie

L'elfette de lune commença sa lecture :

Depuis quelque temps c'est la panique chez les paysans, ils n'osent sortirent de chez eux et certains ont même abandonné leurs champs. Ils racontent avoir reçu la visite de monstres à peau rouge, avec des cornes et les yeux injectés de sang. Certains disent qu'ils seraient armés d'une hache ou d'une épée, d'autres parlent de masse ou encore de bâton. L'un d'eux raconte, en tremblant, qu'il a vu le monstre :
- "Elle était vêtue de cuir. Mon père travaillait aux champs comme tous les jours. Elle s'est approchée de lui, a abattu sa hache et sa tête à roulé sur le sol, il n'a rien pu faire. Elle l'a mise en pièces détachées et à emporté des morceaux. Je suis désolé mais faut que je rentre et vous devriez en faire de même, l'endroit n'est plus sûr."
J'ai pris mon courage à deux mains et ai trouvé un autre paysan qui a accepté de parler.

- "J'étais chez moi avec mes parents, nous allions passer à table. Nous avons entendu un bruit suspect, mon père m'a dit d'aller me cacher, ce que j'ai fait. De là où j'étais, j'ai vu la porte être réduite en cendres, mon père qui était derrière a été touché. Ma mère a attrapé une fourche et lui a foncé dessus, elle a aussi été réduite en cendres. Ensuite je l'ai vu fouiller nos armoires et notre réserve et elle est repartie avec les bras chargés en sifflant un air que je ne connais pas."
Après cette enquête passionnante notre journaliste est rentrée fissa, ne voulant pas finir en morceaux ni en cendres. Nous reprendrons de leurs nouvelles dans quelques temps pour savoir comment la situation à évolué.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Reportage, seconde partie

La deuxième partie de l'annonce semblait plus récente, mais n'en était pas moins inquiétante :

Du nouveau chez les paysans... Après une enquête approfondie il semblerait que le démon qui les terrorisaient n'en soit pas un. En effet, il s'agirait d'un doppelgänger changeur de forme à la solde d'un flagelleur mental. On dit aussi que celui-ci vivrait dans une grotte non loin de là. Une forte récompense est donc offerte par les paysans pour l'exterminer... Mais attention ! D'après les légendes des drows, les flagelleurs mentaux vivent en société, alors mieux vaut être bien préparé !!!


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Préparatifs et départ

La demoiselle réfléchit à l'équipe nécessaire à une telle expédition : il lui faudrait un mage pour les soins, malgré qu'elle soit compétente en chirurgie, un second archer, un guerrier défensif pour les protéger, et trois brutes pour les combats. Elle regarda les membres de sa guilde, et envoya un rendez-vous en insistant sur la récompense à ses membres, et un autre à une ancienne connaissance, douée en magie, Neith. Ils se retrouveraient à neuf heures du matin, le lendemain, à l'entrée de la caverne, située à une dizaine de kilomètres à l'est de la taverne de Shakestown. Cette expédition leur permit de gagner en réputation, argent, et de récupérer Alexiel dans ladite grotte.
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Re: Livre II - - - Les (Més)aventures du Chaos - - -   Dim 19 Juin 2011 - 6:43


Chapitre 5 – Le collier maudit


Comment chercher l'aventure ?

Nouvellement arrivé, et dans l'espoir d'une activité plus intense que le lever de verre, Domi, guerrier humain, s'approcha du tavernier et lui demanda discrètement s'il n'avait pas lors de ses fréquents approvisionnements eu vent d'une quelconque quête à accomplir. C'est que l'équipement coûtait cher et que seules les missions commanditées rapportaient une rétribution suffisante à une vie d'aventurier. A y réfléchir, son pêché mignon aussi lui coûtait une fortune : il était guerrier d'un type très particulier, car plus efficace à dégainer la bouteille qu'à sortir l'épée du fourreau. C'était l'un des clients préférés du Tavernain, par les sommes qu'il dépendait dans l'échoppe du barbu.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Une quête très spéciale

Le soldat spécialisé dans la masse d'arme apprit ainsi du TaverNain qu'il y avait en lisière de forêt un groupe de quatre elfes en quête d'un collier maudit à récupérer et à donner à un puissant mage, qui cherchait un guerrier puissant pour leur servir de garde et qu'il serait rémunéré à hauteur du cinquième des gains obtenus, et que ce groupe aux grandes oreilles partagerait avec lui la nourriture – composée à quatre-vingt-dix pour cent de pain elfique. Il prépara ainsi son équipement : des bouteilles d'alcool, et quelques bouteilles de bières, afin de ne pas venir à manquer.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


La promenade "blabla" et "glouglou"

Les cinq premiers kilomètres furent calme, les deux elfes archers parlaient deux leur vie dans la forêt à l'humain qui descendait sa première bouteille pour supporter ces inepties. Il faut admettre que les trépidantes aventures des écureuils et des merles ne présentent d'intérêt que pour un panel de la population très précis. Pendant ce temps, les deux elfes mages, l'un guerrisseur, l'autre invocateur, révisaient leurs sorts en marchant, et bredouillaient donc des mots dans une langue incompréhensible. La bouteille vide, il était temps pour Domi d'en reprendre une de son sac alors que les deux sylvains bavards lui expliquaient l'utilité de dresser des poneys de combat et de savoir parler aux oiseaux.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


La grotte de Thirat

Une fois les dix kilomètres et quatre bouteilles parcourus, notre petite équipe arriva enfin au dos de la grotte de Thirat, grâce à l'exceptionnel sens de l'orientation des deux mages qui ne connaissaient des points cardinaux que le nom, et encore, plus ou moins confusément... Ils ne trouvèrent pas immédiatement l'entrée secrète, encore moins l'entrée normale située de l'autre côté de la roche large de quatre kilomètres. Domi, lassé des querelles et récits elfique, légèrement grisé par tout l'alcool ingéré lors du trajet, sous le soleil, s'adossa à la roche, sa bouteille à la main, déclenchant accidentellement l'ouverture d'un passage dans lequel s’engouffrèrent les quatre représentants du "beau peuple" et se retrouvant par la même occasion allongé sur le dos, ronflant des rêves de bières et alcools forts. Il fût brutalement réveillé par le groupe parti en expédition et les joignit pour le trajet retour vers la taverne.
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Re: Livre II - - - Les (Més)aventures du Chaos - - -   Mar 21 Juin 2011 - 5:29


Chapitre 6 – L'escorte


L'approvisionnement

Toute la guilde avait remarqué qu'en début d'après-midi, le barbu rouquin s'absentait et ne revenait souvent que tard le soir ou le lendemain. C'est qu'il allait chercher sa bière à la cité naine de Braëligh, situé à quarante kilomètres au nord-ouest de la taverne, et lui prenait ainsi l'après midi complète. C'était un trajet long, où la seule occupation qu'il avait était de dormir à l'arrière, et de temps à autre fouetter le cocher, Georges, quand celui-ci s'énervait après les chevaux.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


L'embuscade initiale

Parcourus les trente premiers kilomètres, il arriva dans la Plaine d'Athanord annonçant la fin proche du voyage. Cette zone, riche en végétation, habituellement calme, était à présent occupée de brigands embusqués. Le groupe de trois malandrins caché dans un fourré sauta sur la carriole vide, au grand plaisir du nain qui rît de voir des zouaves braquer une carriole vide. Ils ne songèrent pas non plus à faire les poches du gros rouquin, ce qui était stupide, car il disposait d'une forte somme pour payer les barils.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


La cité naine

La charrette arriva en périphérie de la cité naine, attendue par Kerdyl et Nerdyl, les deux enfants de Karey, fournisseur du nain. En effet, le ronchon avait habitude de prendre dans sa carriole les deux enfants et de faire le trajet jusque chez leur père avec eux. Les négociations n'étaient plus nécessaires, car le Tavernain bénéficiait toujours des meilleurs prix de tout le royaume de Fidgetland. Il profita de la marge économisée qu'il prévoyait toujours – au cas où – pour louer les services de mercenaires pour le trajet retour. Il songea qu'il lui faudrait recruter dans la guilde de valeureux aventuriers pour pouvoir mettre un terme aux agissements des brigands sur l'itinéraire de son approvisionnement hebdomadaire.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


La petite annonce

Le barbu fît le retour comme prévu, attaqué par les inconscients de l'aller, mais qui, arrivant à hauteur du chariot, firent aussitôt demi-tour. Le trajet était déjà pénible, les interruptions de ce type n'étaient pas pour l'arranger, aussi décida t'il de mettre une annonce à côté de celle des Dopplegängers afin qu'une équipe de mercenaires se constitue pour cette mission de "nettoyage". Il la rédigea en ces termes :

"Maître Tavernain cherche un groupe d'aventuriers de niveau moyen afin d'éradiquer la menace quotidienne que des brigands font peser sur son chargement lors des précieux approvisionnements de la taverne. Récompense de 1000 pièces d'or par membre du groupe, débutants, s'abstenir. En l'occasion, j'accepte de prêter mon chariot pour le voyage"
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Re: Livre II - - - Les (Més)aventures du Chaos - - -   Ven 24 Juin 2011 - 11:43


Chapitre 7 – Le retour des héros


La vérité si laide soit-elle

Demetra entra la première dans la taverne, les traits fatigués de son voyage. Ses six compagnons, Alexiel la gnomette des forêts, Domi l'humain, Iryo le gnome des plaines, Kenddor, le gobelin des mines du sud, Shiomi le nain des monts du nord, et Tdémon, la succube des enfers gelés, la suivirent, tout aussi fatigués. Ils trouvèrent en ces lieux le responsable de leur aventure, le maire véreux, en grande conversation avec le commanditaire de la mission. La vérité était délicate à dire, mais l'heure n'était pas à la diplomatie : sans explications, la récompense était perdue. Il fallu tout le tact de Demetra pour éviter le drame car à peine la preuve fournie, l'explication transmise, le commanditaire souhaitait pendre le maire. Elle négocia pour sa simple destitution et la mise au vote d'un nouveau maire pour Shakestown.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Le repos des guerriers

Les aventuriers allaient prendre leur repas et se coucher sans demander leur reste, fatigués par l'aventure et ses émotions. Le Tavernain leur avait ainsi proposé exceptionnellement la gratuité du gîte et du couvert pour la nuit, une façon personnelle de ce ronchon de service d'encourager l'aventure. L'elfe de lune cherchait des yeux son musculeux compagnons – hélas absent de la taverne. Elle distribua tristement les gains à ses compagnons d'aventure, puis décida de monter dans son ancienne chambre de la taverne, trop épuisée pour rentrer chez elle ce soir, sous le regard pétillant de Tartuf, donc les sentiments pour la chelfe n'étaient pas des plus simples . L'un de ses aventuriers, néanmoins, bien qu'épuisé par la fatigue, restait à table, s'endormant lentement sur son assiette, ne voulant quitter la salle.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Un cœur qui bat, pour qui ? Pourquoi ?

En effet, la magicienne, après une longue et pénible aventure dans laquelle elle avait perdu ses premiers compagnons, combattu, soigné ses nouveaux camarades et déchiffré un parchemin en Druidique Ancien, ne voyait ces exploits que tristes, ne pouvant avoir le réconfort souhaité par celui pour qui son cœur battait depuis plusieurs semaines déjà. Comment expliquer à une personne ronchonne qu'elle vous attire ? Ce n'était pas facile. Elle s'endormit dans ses pensées. Notre grognon de service se démarqua ce soir là par une action inhabituelle pour quelqu'un d'aussi désagréable. Son premier acte étonnant fit taire toute la clientèle qui le regardait avec des yeux incrédules : il s'était approché de la magicienne qui dormait à petits poings fermés, la souleva délicatement, l'emporta dans une chambre libre, demanda à l'une de ses serveuses de retirer la robe de la belle et de lui enfiler une chemise de nuit de rechange, choisissant une rose à motif floraux, par dessus ses sous-vêtements. Ainsi fût-il fait, puis il rentra à nouveau dans la chambre, et glissa la gnomette exténuée sous les draps.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Pique-nique désastreux

De retour en bas, il voyait Tartuf déprimant sur sa choppe, et lui promis dès le lendemain de l'aider à sortir de ses déboires sentimentaux. Le nain demanda donc à l'elfe sylvain pour qui son cœur battait. Celui-ci était habituellement si volage qu'il était impossible pour une autre personne que lui-même de savoir réellement qui l'attirait. L'élue était la chelfe de guilde. La manœuvre serait difficile. Le lendemain, vers midi, Demetra s'était isolée près du lac, et déprimait du manque de son guerrier qu'on ne voyait plus guère. Tartuf, guidé par le nain, s'approcha de la demoiselle. Dwarf, caché derrière un arbre, soufflait à l'elfe des phrases romantiques et des suggestions de pique-nique improvisé. Le maigrichon à grandes oreilles s'en sortait bien, répétant les mots du nain, suscitant des interrogations chez l'archère. Hélas, il devint rouge, tourna le dos à Demetra, regardant dans la direction du nain, et lui dit à voix haute : "Laisses-tomber, moi, le romantisme, ça me gave, je vais continuer à dire -je t'aime- aux filles, y'en a sûrement une à qui ça plaira". La chelfe sermonna, au départ de l'elfe, le tavernier, qui plein de bonne volonté, avait encore fait n'importe quoi, tout en le gratifiant au passage d'une tape derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Livre II - - - Les (Més)aventures du Chaos - - -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Livre II - - - Les (Més)aventures du Chaos - - -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» grosse vente warhammer et warhammer 40k
» Nouveau livre d'armée Chaos: discussion
» Livre tempète du chaos et idole de gork...
» [Livre d'armée] Ogres du Chaos
» Liste d'armée de tempête du chaos "armée du middenland&

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les enfants du chaos :: VIE DE LA GUILDE :: Les Mémoires du Chaos-
Sauter vers: