sur Shakes & Fidget - serveur 2
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Ajout du tuto sur les succès + nouveaux visuels sur la Tour, les familiers

Partagez | 
 

 Livre IV - - - Coups à la taverne - - -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Livre IV - - - Coups à la taverne - - -    Sam 9 Juil 2011 - 6:45


Chapitre 1 – Coup de blues


Retour au foyer

Ces derniers jours avaient été pénibles. La perte de la démone, alliée précieuse lors des combats, l'état de santé du nain qui semblait assez troublante depuis son dernier mauvais coup, et qui – depuis – passait de longs moments perdus dans le vide, mais surtout l'état moral de la chelfe dont le sourire encourageant avait disparu, laissant dans son regard une profonde mélancolie que rien de pouvait faire disparaître excepté le retour hypothétique de son guerrier. La vie lui semblait injuste : après une glorieuse victoire, passer un peu de temps avec lui eût été un réconfort.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Raison et sentiments

L'elfette noire ne quittait plus Demetra dès qu'elle la voyait entrer dans la taverne. Elle restait discrète, lui donnait des mots d'encouragement, lui offrait parfois quelques verres. La situation surprenait beaucoup de nos aventuriers, peu habitués à tant de bienveillance de la part d'un elfe noir, d'autant plus de Devronia. Son secret était enfoui en elle qui la motivait à agir ainsi. Elle éprouvait une loyauté et un respect sans limites pour la chelfe, mais nourrissait aussi un amour immense pour l'elfe de lune. Elle se montra ainsi plus attentionnée que n'importe qui d'autre dans la guilde envers la demoiselle en détresse.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Inquiétudes

Malgré toute l'affection de Devronia, Demetra sombrait lentement dans une déprime plus vive chaque jour. Exosplash n'avait pas donné signe de vie depuis six jours à présent, ce qui était fréquent ces derniers temps, mais la guerre de son clan augmentait l'inquiétude de la demoiselle. Elle craignait pour la vie de son aimé, perdant l'appétit, pâlissant et maigrissant à vue d’œil. La situation était préoccupante. L'elfette peu farouche fût, pendant ce temps de trouble, une amie fidèle autant qu'un soutien précieux, négligeant ses propres sentiments pour aider l'élue de son cœur à remonter la pente.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


L'idée folle

Ne trouvant aucun moyen de consoler efficacement la chelfe, qui sombrait de plus en plus dans l'alcool, l'elfette lui changea les idées en lui proposant une tâche presque impossible, mais qui serait très utile, aux vues du passé des lieux. Elle mis un certain temps pour trouver les mots, craignant d'être la risée de sa dulcinée. Enfin, elle se lança, expliquant à Demetra qu'elle devrait s'occuper pour aller mieux, et qu'à défaut d'une guerre, elle pouvait toujours essayer d'apprendre à nager au tavernier, ce qui éviterait de devoir le sauver chaque fois que sa maladresse l'enverrai dans le lac. Cette simple idée déclencha un sourire aux lèvres de la directrice de la guilde, songeant à ces moments où le nain avait découvert contre volonté la pureté de l'eau du lac. Elle ne se déciderait néanmoins pas à faire flotter la boule de poils, craignant de chagriner Alexiel dont tout le monde – sauf le barbu – avait compris les sentiments envers le râleur de service.
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Re: Livre IV - - - Coups à la taverne - - -    Mar 12 Juil 2011 - 6:11


Chapitre 2 – Coup de cœur


Une magicienne plus qu'attentionnée

Pendant ce temps que mit Devronia à remotiver Demetra, Alexiel avait enfin redonné la pleine forme à son grognon de nain, toujours dans l'ombre, lançant ses sortilèges de soin de derrière un coin de mur, ou dissimulée sous une table, afin que jamais le ronchon ne sût qui l'avait soigné. C'est la timidité qui empêchait le rouquin de se montrer sous son meilleur profil, et la gnomette ayant le même défaut ne pouvait se rapprocher du nain sans virer au rouge vif. De son côté, le nain, retrouvant sa raison, ou au moins celle qu'il avait perdu, commençait à éprouver des sentiments plus intenses pour la magicienne aux cheveux de feu.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Des yeux extérieurs

Delphe devenait de plus en plus désagréable, et laissait régulièrement un pied, un seau, une chaise dans la trajectoire de son chef pour le faire trébucher et l'humilier. Hélas pour elle, la gnomette trouvait cette maladresse touchante et ne quittait plus des yeux le rouquin râleur, sauf quand il s'approchait de sa table. Accoudé au bar, regardant son frère, aussi peu doué pour nager qu'avec les femmes, Shiomi riait de bon cœur de la scène, n'osant pas révéler la vérité pour profiter encore un peu de cette situation comique. Il avait vécu des années aux côtés du gaffeur, et l'adorait, mais se réjouissait toujours des mésaventures du grand frère qui arrivaient souvent et étaient toujours sources de fou-rires intenses.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Mission naine pour Demetra

Connaissant depuis longtemps les deux frères barbus, ayant passé plusieurs années à leur côté à braver les dangers des donjons, et leurs attitudes si différentes l'un de l'autre, Demetra décida d'intervenir en faveur du nain. L'avantage de cette situation était qu'elle passait moins de temps à songer à sa tristesse pour le passer à arranger les choses entre les deux créatures de petite taille à joues écarlates et chevelures de feu. La première étape était de profiter du travail du Tavernain pour faire le point avec la magicienne sur ses sentiments, et lui présenter sous toutes les coutures cet acharné du couteau de cuisine et de la hache de bataille dont seule la maladresse égalait les qualités morales qu'il tentait au quotidien de dissimuler.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Nain grognon au cœur tendre

Elles discutèrent ainsi des heures, Demetra racontant les frasques du courtaud, de ses massacres dans les donjons au temps de l'équipe des PKC formée des deux frères et de la chelfe elle même. Elle lui narra ses déboires sentimentaux avec Delphe, même si la magotte avait assisté à la fin de la romance, et celle plus désastreuse encore avec une demi-démone qui avait tourné au cauchemar. Elle lui expliqua aussi que les frères avaient une qualité rare : ils étaient toujours là et répondaient toujours présent quand on avait besoin d'eux, quelque soit la demande. La hache contre le flanc, le cœur sur la main, et pour le grand frère, la tête dans les nuages, pour le petit, les pieds sur terre. Le rouge aux joues, confidence pénible pour une elfette, elle expliqua qu'ils étaient tels qu'elle les considéraient comme des amis, presque des petits frères, puis baissa le regard, gênée d'avoir avoué ce qu'elle pensait des deux courtauds.
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Re: Livre IV - - - Coups à la taverne - - -    Ven 15 Juil 2011 - 9:56


Chapitre 3 – Coup à boire


Jour de fête pour Dwarf

Le matin se levait sur la taverne, le responsable de l'établissement disposait des nappes festives sur toutes les tables avec le chiffre 150 dessiné à la pâte d'amande dans des assiettes au centre des tables. Il fêtait son niveau cent cinquante ce jour, et avait décidé d'en faire profiter sa clientèle préférée par une fête toute la journée et la gratuité des repas pendant toute une semaine. Il était pingre, mais cette occasion délia sa bourse. Ce ne serait pas un mois pour les économies, mais il ne savait pas que les événements à fêter se succéderaient aussi vite.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Top Five

Trois jours s'étaient passés, depuis cette fête mémorable, et le Tavernain avait encore un motif de réjouissance : il venait d'entrer dans le top cinq des membres les plus forts de la guilde. Il avait renouvelé sa promesse de gratuité pour la guilde la prolongeant d'une semaine de plus. Effectivement, il avait à peine visé le niveau 150 qu'il s'était fixé ce nouvel objectif afin de se motiver à l’entraînement, et ne pas se relâcher dans l'effort, espérant que son enthousiasme motiverait d'autres, sans prévoir un seul instant que l'intervalle entre les deux événements seraient aussi bref. Il avait, en trois jours, gravit les deux marches qui lui manquaient pour ce nouvel objectif.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Jours sans

Une semaine complète se passa sans événement particulier que l'on puisse noter. La magicienne observait de plus en plus souvent le comportement du nain dans ses actions quotidiennes, l'elfette noire s'asseyait à la table de la chelfe dès qu'elle était seule à déprimer, Tartuf commençait par certain à se faire appeler Éole à force de semer des "je t'aime" et ne récolter que des vents. C'était un elfe un peu trop spontané, manquant malheureusement de discernement et de romantisme, mais disposant d'une joie de vivre contagieuse.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


A nouveau la fête

Le lendemain matin, un petit barbu s'approcha dans la taverne, torse bombé, près de la chelfe, et lui dit fièrement "Ça y'est, je joue dans la court des grands maintenant". La chelfe regarda Shiomi, lui demanda de répéter, ne comprenant pas ce que voulait dire le jeune nain. Il lui notifia sautant de joie – ce qui est suffisamment exceptionnel pour le notifier – qu'il venait d'avoir son niveau 100. Le tavernier, heureux pour son frère, organisa à nouveau une fête et une semaine de gratuité. Heureusement que sa taverne tournait bien car le mois de mai aurait bien éprouvé les économies réalisées, mais certaines causes nécessitent un effort, et le passage en catégorie Hauts Niveaux de son frère méritait bien un tel effort.
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Re: Livre IV - - - Coups à la taverne - - -    Dim 17 Juil 2011 - 6:13


Chapitre 4 – Coup de calcaire


Matin chagrin

La belle Alexiel avait dû partir au petit matin pour quelques jours vers la forêt dans le cadre d'un rassemblement magique. Dwarf, dès le second réveil sans voir la gnomette dans son échoppe, devint maussade et désagréable avec tout le monde. Dans un même temps, un autre gnome, triste et dans l'attente d'affection, s'approcha de la chelfe, son verre de lait-fraise à la main, plein de maladroite tendresse.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Strip-tease accidentel

Tandis que Smallreds se blottissait pour une raison inconnue, au pied de l'elfe de lune, celle-ci lui gratta machinalement la tête comme l'aurait fait n'importe qui pour son animal de compagnie. Elle lui trouvait un air de petit écureuil qui l'attendrissait, songeant à l'adopter pour ses jours de déprime. Le tavernier, de son côté, venait de finir sa septième bouteille de whiskey, et commençait à suffoquer de chaleur. Sans prévenir, il se déshabilla au milieu de la taverne, jetant ses vêtements et finissant en caleçon au centre de la salle de repas de l'échoppe.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Magicien voleur et secours elfique

Entra alors l'humain Jojojojojo qui vit le nain danser presque nu dans la taverne, et trouva l'occasion exceptionnellement intéressante. Les actions s'enchaînèrent alors rapidement : souhaitant renouveler sa garde-robe, le magicien tenta discrètement de s'emparer de la caisse de la taverne, mais fût intercepté par le grognon ivre qui lui envoya un uppercut avant d'enfermer la caisse en sécurité. Quand il repassa, titubant, devant le dégarni du front, le malin lui fit un croche-pieds. Le tavernier allongé par terre, sur le dos, ouvrait la bouche, mais ne trouvait ses mots. Demetra profita de la situation pour fouiller dans la barbe du teigneux, sortit la potion anti-ivresse et lui fit ingérer de force.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Fracas

Jojojojojo, vexé, tentait de détruire tout dans la taverne, mais la chelfe, passablement irritée par sa vie privée inexistante, emmancha une droite retentissante dans le visage du fauteur de troubles. Pendant ce temps, SmallReds sortait des ingrédients sur la table. Il était parti pour faire une potion, de toute évidence. L'humain, humilié du joli ornement que lui avait procuré la chelfe sur l’œil gauche, sortit discrètement de la taverne pour revenir quand l'affaire se serait tassée, la marque au visage aussi. Il réfléchirait plus, la prochaine fois, avant de s'emporter.
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Re: Livre IV - - - Coups à la taverne - - -    Dim 24 Juil 2011 - 7:52


Chapitre 5 – Coups d'éclat du gnome


Déprime elfique, sommeil du gnome

Déprimée par les absences de plus en plus répétées et de plus en plus longue de son compagnon Exosplash, Demetra enchaînait les verres à la table elfique. Dans un même temps, déprimé lui aussi, mais parce que celle que son cœur à choisi n'est jamais dans la taverne quand il y est, SmallReds, ne prenant jamais d'alcool, commanda un lait fraise puis commença à s'endormir à même le sol dans la taverne. Le tavernier, mécontent de devoir l'enjamber le réveilla. Demetra avait assisté à la scène et proposé au gnome de dormir dans le coin elfique où il pourrait se reposer. Voyant le gnome s'installer à terre, le nain lui apporte un petit oreiller et une petite couverture.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Réveil du gnome, repas du soir

Regardant SmallReds dormir, la chelfe sourit en voyant les cheveux roux épars et trouve une ressemblance frappante entre le gnome et un écureuil. Elle sourit à la silhouette au sol, puis convint avec le tavernier d'une soirée barbecue dont l'idée seul mettait l'eau à la bouche. Au bout de quelques choppes de bière blanche, admirant le petit SmallReds comme la maîtresse du petit écureuil, Demetra le vit se lover comme un chaton, sourit, pendant que celui-si se mit soudain à s'étirer bruyamment, puis demanda son éternel lait fraise. Le tavernier approcha de la table elfique, servit la boisson, regarda la Chelfe et la félicita pour l'acquisition de son gentil petit chaton.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Repas grillé, nain pourchassé

Le nain était particulièrement énervé, ce jour, de l'absence de sa magicienne et compensait par des séries de blagues douteuses sur la chelfe, ses origines, sa boisson, son animal de compagnie. Évidement, Demetra ne pouvait laisser faire ce manque de respect aussi pourchassa-t-elle le teigneux à travers la salle, lui tapant l'arrière de la tête chaque fois qu'elle le rattrapait suite à une mauvaise blague du court-sur-pattes. C'est ainsi qu'elle lui envoya une assiette dans la tête, la cible esquivant au dernier moment, le nain déplorant immédiatement après la perte de deux étagères de verres en cristal. Il fit ensuite dans leur course un vol plané dans le bar, pendant que SmallReds essayait de réchauffer le plat de la chelfe. Demetra retrouva ensuite le nain dans son placard, l'en sortit et lui tapa l'arrière de la tête, quand les deux se figèrent : le gnome avait mit feu au repas de la dirigeante, et de grandes flammes dansaient sur la table elfique


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Arrosage et séchage

Demetra et Dwarf arrivèrent avec des seaux d'eau qu'ils lancèrent vers les flammes. SmallReds cherchait pendant ce temps à s'abriter du feu et courut entre les deux apprentis-pompiers qui l'arrosèrent plus que les flammes même. Tandis que mourraient les flammes, Small monta se sécher. Demetra, au retour du gnome, avait pris une serviette et lui frictionnait le dos en le prenant dans ses bras. Pour se remettre des expériences désastreuses, elle lui fit goûter un métronome. Ce mélange sembla de toute évidence trop fort pour le gnome qui finit la nuit enroulé autour de la table elfique
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Re: Livre IV - - - Coups à la taverne - - -    Dim 31 Juil 2011 - 6:40


Chapitre 6 – Coup du hasard


Matin tendresse

Elle rodait autour de lui de plus en plus souvent. Le nain de son côté ne comprenait pas pourquoi la magicienne lui souriait tout le temps mais en éprouvait un plaisir grandissant. C'est sa maladresse de tavernier catastrophique qui arrangea les choses, d'une manière plus qu'inattendue. Il avait servi déjà plusieurs personnes, apporté dans un rougissement des joues le déjeuner de la magicienne, et venait de recevoir la commande de la chelfe.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Glissade imprévue

Posant sur un plateau deux croissants aux amandes et un Irish Coffee pour la directrice de guilde, le nain avançait de bon pas, dans le souci de ne pas faire attendre sa clientèle. C'est ainsi qu'il prit un virage serré pour éviter SmallReds qui apportait des runes pour s'entraîner, bifurqua aussitôt pour éviter Delphe et ses claques magistrales, s'accrocha le pied sur ceux d'une table, envoyant le plateau voler droit vers Neti. C'était donc un petit déjeuné englouti, plateau avec.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Envol immédiat

Arriva alors Iryo pour annoncer à la chelfe qu'il lui apportait 250000 pièces d'or dans une carriole, transmises par son village pour le sauvetage récent. Le nain parti en toupie à cause de la table sauta alors pour éviter Iryo, et passa par dessus une autre table. L'une des brutes de la guilde, venait d'arriver, et, croyant à un jeu, saisit une bûche pour taper le postérieur du tavernier afin d’accroître la durée du vol.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Atterrissage imprévu

Notre barbu de l'espace atterri ainsi sur la table de la gnomette qu'il traversa mains en avant pour se protéger, avant que celles-ci n'arrivent au contact des épaules de la rousse magicienne et ne la fasse basculer avec le ronchon. Ils se retrouvèrent par terre, visage contre visage, et le distilleur d'alcool et la mélangeuse de potions, si proche l'un de l'autre s'embrassèrent alors, devant les yeux de toute la clientèle, pour une partie surprise, pour l'autre riant aux éclats.
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Re: Livre IV - - - Coups à la taverne - - -    Lun 8 Aoû 2011 - 6:25


Chapitre 7 – Coups elfiques


Départ triste

Cela faisait maintenant une petite semaine que l'étonnant couple était ensemble, et tout semblait aller entre eux, le nain sifflotant, chantant, allant même jusqu'à féliciter la chelfe – un nain félicitant une elfe, rendez-vous compte ! - et dont le sourire semblait figé sur le visage de l'éternel râleur. Il avait omis un détail, un tout petit point : la belle devait partir une semaine en forêt pour une réunion des élémentalistes du pays. Le départ fût un déchirement pour chacun d'eux, et pour la première fois, depuis leurs débuts, le petit velu avait perdu son sourire.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Coup de gueule

Et voilà que la malheureuse clientèle découvrait le nain plus teigneux qu'avant, plus chiant, plus grincheux. Il grognait quand les clients ne consommaient pas, râlait quand ils laissaient des restes dans les assiettes, et les pauvres serveuses – même Delphe, c'est dire – redoutaient à présent leur patron. Seule Demetra et Shiomi qui le connaissaient depuis longtemps à présent arrivaient à lui tenir tête, lui se plantant entre Dwarf et sa victime pour l'empêcher de cogner son propre frère, elle parce qu'elle savait qu'il n'était pas capable de la frapper en quelque condition que ce fût.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Bonbons et taloches

Le lendemain matin, Demetra, assise au bar, vit le nain descendre en salle avec un grand sourire et redouta cet air malsain qu'il arborait sans raison. La raison était simple, de par ses symptômes clairs qui ne se firent pas long à attendre. Le nain s'installa assis sur le comptoir et commença en s'adressant à la salle : « Yep, 'savez combien faut d'elfes pour lire un livre ? Autant que vous voulez, ils y arriveront jamais en un nain pour leur faire la lecture ». La chelfe ne goûtant pas la blague asséna une claque à l'arrière du crane du barbu qui repris « A quoi reconnaît-on des empreintes de gobelins ? Ce sont les seules qui fument et qui puent ». Seconde claque de la chelfe, mais le courtaud continuait « Connaissez Splash le gob' ? C'est un gobelin qui se promène dans une mine naine, arrive un chariot nain à grande vitesse qui l'approche.... et Splash – le gob' ! ». La chelfe fronça les sourcils, piqua de la poche du nain ses chiantos, et lui mis une autre baffe.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Compensation stupide

Le nain ne pouvant plus vanner se mit à picoler, mais tant et si bien qu'il était ivre du matin au soir. C'est dans cet état que le découvrit la belle gnomette quand elle revint de son long périple, atterrée de voir son barbu à terre en train de téter un tonneau de rhum, la tête sur un grimoire de magie. Elle s'isola à une table, pleurant le gâchis, et il fallut toute la diplomatie de l'Eflette de lune pour arrondir les angles et rabibocher nos tourtereaux. Elle plaida la cause du grognon, mais la situation semblait figée, car la belle gnomette se sentait humiliée, réaction légitime vu que le nain était en un tel état qu'il lui avait adressé la parole uniquement pour lui demander « bonjour, madame, j'peux vous renseigner ? » et n'était même plus apte à la reconnaître. Elle accepta toutefois de réfléchir à la situation du nain triste et glissa dans la poche de l'alcoolisé une pierre de vision qui lui permettrait de voir sa belle quand elle serait absente.
Revenir en haut Aller en bas
 
Livre IV - - - Coups à la taverne - - -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CODEX Livre III : De Honora
» [Skavens] Réactions sur le nouveau Livre d'Armée
» Autorisation de voir et de récuperer un dénommé livre , "Les Secrets des Erothain".
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.
» nouveaux livre d'armée ork

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les enfants du chaos :: VIE DE LA GUILDE :: Les Mémoires du Chaos-
Sauter vers: