sur Shakes & Fidget - serveur 2
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Ajout du tuto sur les succès + nouveaux visuels sur la Tour, les familiers

Partagez | 
 

 Livre IX - - - Vers les montagnes - - -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Livre IX - - - Vers les montagnes - - -   Jeu 6 Déc 2012 - 21:31


Chapitre 1 – De la Taverne à la Caverne


Les monts du nord

Après sa fuite, le nain avait remonté sur le nord du territoire de Fidgetland, et pris une brève pause au pied d'un marais. Le sol était jonché de cadavres de brigands, mais le marais lui fournissait de la viande de crocodiles, certains tranchés, certains embrochés de flèches. Il découpa plusieurs morceaux, qu'il enfourna dans le sac vide d'un des voleurs, se garantissant ainsi un minimum de survie. Il fit ensuite route quelques heures vers l'est, arrivant dans les dangereuses montagnes.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


L'heure du repas

L'odeur de viande avait attiré quelques ogres et trolls dans son sillon. Ceux-ci, en grand nombre, hésitaient encore sur le plus appétissant : du crocodile prédécoupé, ou du nain grassouillet. S'ensuit donc une course poursuite à l'initiative de ces musculeux prédateurs qui lui imposèrent de trouver une petite grotte dans le flanc de montagne. Il en cherchait une dans laquelle il pourrait entrer et qui soit suffisamment étroite pour que ses ennemis ne passent pas. Après une heure de recherches - au pas de course, bien sûr - il trouva une entrée d'un mètre cinquante de haut sur un mètre de large dans laquelle aucun ogre, ni aucun troll ne pourrait entrer.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Au bout du couloir

Il parcouru le couloir de granite sur environ dix mètres sur une lente pente déclinante, les parois verticales suintantes, avant d'aboutir sur une petite zone circulaire de deux mètres de diamètres. Levant les yeux au dessus d'un tas de bois semi-consumé, il vit un conduit d'évacuation. Son précédent locataire avait trouvé comment tenir. Ainsi il regarda rapidement le lieu, avant de constater dans un repli obscur que le précédent propriétaire des lieux était allongé. Il s'approcha dans cet obscurité, et constata que c'était un ours qui hibernait, et les lambeaux de vêtements provenait sûrement du dernier aventurier entré ici. Il profita du sommeil de l'animal pour le décapiter afin d'éviter un danger de plus.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Organisation

Il nettoya un peu le petit bûcher, débarrassant de grosses branches qu'il utiliserait plus tard, pour se chauffer un minima et chauffer un peu la viande. Il se servirait des lambeaux de vêtements du cadavre comme couverture, et de son sac de provision comme oreiller. Le point fait, il constata par le conduit aérien que la nuit tombait, quand il entendit un bruit sourd à l'entrée. Il prit une branche et un morceau de toile, se fit une petite torche, et partit voir la source du bruit, pour constater avec désarroi que siégeait devant la sortie de cet abri un titanesque postérieur de troll. Toute fuite était désormais vaine. Il reprit le couloir en sens inverse, plus déprimé que jamais et posa près de lui sa pierre de vision.
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Livre IX - - - Vers les montagnes - - -   Dim 9 Déc 2012 - 19:32


Chapitre 2 – A la Taverne


Les renforts

Avant d'envisager le sauvetage du grincheux, l'elfette de lune fit appel à l'une des puissantes guildes alliées qui vint en grand nombre protéger les faibles et les lieux. Il fut peu surprenant que peu se décidèrent à suivre la Chelfe, étant données les épreuves que le fugitif leur avait récemment fait subir. Ce fut donc les plus « proches » du nain qui partirent. La gnomette, bien sûr, était pressée de retrouver son adorable teigne, la Chelfe, l'un des vigoureux guerriers de la guilde, et compagnon d'aventure de longue date, le nain voulait revoir son frère vivant, et la succube, bien que moins proche, appréciait surtout le caractère de cochon et les cocktails du barbu.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Le convoi

Le chariot s'élança sur la piste de la teigne de la guilde, les quatre volontaires bercés par la résonance des pas des chevaux sur le dallage de pierres. La capitale s'éloignait derrière eux dans un crépuscule rougeoyant. La gnomette ayant délivré grâce à la pierre de vision la destination du grincheux, l'elfette de lune choisit un itinéraire plus bref passant par ses terres d'origine. Ils y arriveraient dans la matinée, à cadence peu soutenue, afin d'économiser les montures et de s'approvisionner sur le trajet. Georges et Brad se relaieraient pour conduire le chariot que Demetra avait fait couvrir pour éviter qu'Alexiel, enceinte depuis un moment, n'attrape un mauvais rhume. Les deux femmes s'étaient beaucoup querellées quant au départ de la gnomagirousse, mais la Chelfe, bien qu'inquiète de la santé de la petite magicienne comprenait aussi le besoin de celle-ci de participer au trajet.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Les surprises s'enchaînent

Arrivant à l'orée du bois elfique, une maison rudimentaire siégeait dans les arbres au dessus du chemin emprunté par notre groupe. Une silhouette ténue surgit alors à la porte de cette humble demeure, décochant une flèche à un mètre devant l'un des chevaux. Brad, qui s'apprêtait à somnoler, se leva d'un bond : « Du calme Baddy, c'est Brad, on ne fait que passer ». La jeune archère sauta de branche en branche avec la dextérité d'un félin, puis se rétablit sur le sol avant d'approcher le chariot. L'elfette de lune s'était pendant ce temps rapprochée de la gnomette qui commençait à avoir de violentes contractions. Cet événement inattendu avait masqué aux occupants l'action à l'extérieur.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Retrouvailles

L'archère s'approcha, le pourpre aux joues, de Brad, lui fit une révérence approximative. L'employé de la taverne lui expliqua alors le motif du voyage. La jeune humaine remonta rapidement chercher un sac à dos et son carquois, puis redescendit, repris sa flèche plantée dans le sol. Elle s'installa ensuite à côté de l'homme dont elle était - plus ou moins secrètement - amoureuse. Pendant ce temps les cris de douleurs d'Alexiel s'intensifiaient. La jeune femme poussa alors la tenture du chariot afin d'identifier la source des cris. C'est ainsi que la mère et la fille se retrouvèrent face à face séparées par la gnomette en mauvaise posture...
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Livre IX - - - Vers les montagnes - - -   Sam 15 Déc 2012 - 23:37


Chapitre 3 – Tout s'assombrit


Deuxième jour

L'aube s'était levée sur la montagne, laissant un filet de lumière passer par la cheminée naturelle au dessus du feu que le nain avait éteint pour économiser le peu de bois dont il disposait. Il avait passé une nuit au chaud sans feu, après avoir dépecé l'ours et dormi dans sa fourrure, très chaude, malgré une forte odeur. Le midi, il s'était fait un petit morceau de cuissot d'ours pour changer de ses repas au crocodile. Toutefois, la journée serait longue : il n'avait que de la viande à manger, ce qui l'assoiffait, et avait vidé sa gourde de bière dans le trajet et sa flasque de Whiskey la veille. Il se sentait faible. Il regarda la pierre de vision mélancolique, sa gnomette semblait dormir dans un lieu qu'il ne connaissait pas. Puis il s'effondra sous l'effet de la déshydratation.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Retour dans le temps

L'épuisement, la soif, le manque d'occupation avait eu raison de lui. Un voile noir passa devant ses yeux, lui masquant la grotte... quelques instant... puis la mine réapparut... il avait deux ans, sa maman le poussait dans le chariot, le ventre bien rond... il allait avoir un petit frère. Le jour de la naissance, il montrait le ventre de sa maman moins rond et demandait « ici où mis ? », ne comprenant pas où était passé le bébé dans le ventre. Les parents souriant trouvèrent l'idée sympathique et dérivèrent cette phrase en Shiomi. Dwarf avait un petit frère, il était heureux.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


L'accident

Dwarf avait dix ans, il n'aimait pas le travail de la mine, et préférait inventer des cocktails plutôt que creuser la roche à la recherche de mythril. Il se cachait derrière le bar et mélangeait les alcools avec un certain talent que son père réfutait mais que le reste des nains appréciait. Son jeune frère était plus calme, moins colérique, et, protégé par une maman qui le couvait, il accédait à la sagesse grâce à une passion naissante pour les livres. La famille Pingus était soulagée : au moins l'un des deux fils avait de l'avenir, il serait le futur « grand sage ». cela compensait largement le fait que l'aîné soit la honte de douze générations de mineurs. Dwarf avait onze ans, pour son anniversaire, il reçu une énorme paire de claques par son père, humilié d'avoir un fils qui se complaise à servir des verres comme une femme. Le courtaud malgré son jeune âge était déjà d'une force assez étonnante, et dans sa colère poussa son père contre un chariot minier. Celui-ci, assommé, n'eut le temps d'éviter un second qui arrivait à grande vitesse de la salle de fonte.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


L'exil

Cela faisait trois mois que l'accident s'était produit. Sa mère venait de se remarier, comme le veut la tradition, avec le frère de son défunt époux. L'oncle avait beaucoup de mal a gérer le caractère très spécial de son neveu. Gherlad aimait ses deux fils plus que tout, mais ne pouvait prendre le risque d'un second drame, aussi prit-elle à part son fils aîné pour le convier avec diplomatie à travailler dans une taverne humaine où il pourrait encore progresser dans son domaine de prédilection. Le nain partit de nuit, écrivant un petit mot à son frère adoré...

Cher Shiomi, je dois partir parce que sinon je vais encore me battre avec la famille. Je vais apprendre mon travaille chai lai u mains, dent une taverne. Continu d'apprendre les livres, je suis très fiers de toua. Poste script-homme, je suis désolé de partir, j'ai pas le choua, et j' est-ce paire que j'ai pas trop fait de faux-te. Signet Dwarf, ton grand frère qui t'adore
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Livre IX - - - Vers les montagnes - - -   Dim 23 Déc 2012 - 10:15


Chapitre 4 - La forêt


Dialogue rétabli

Devant la situation surprenante, BadDream prit la parole face à sa maman, pour la première fois depuis qu'ils avaient appris qu' Exosplash était mort au combat en essayant de sauver son peuple. Entre deux cris de douleurs de la gnomette, Demetra, un peu prise de court par la réapparition de sa fille, lui expliquait la fuite du nain, la grossesse d'Alexiel et qu'elle envisageait une halte en forêt pour que la gnomette reste au calme pendant le périple.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


La cité Chelfique

Ils entraient à présent sur les terres natales de Demetra. Celle-ci souhaitant éviter une attaque, avait remplacé Brad à côté du conducteur du chariot. Devant leur reine, les éclaireurs en avant poste déclenchèrent une double volée de flèche afin de faire savoir que la souveraine était parmi eux. Dans les minutes qui suivirent, la garde royale et le premier conseiller arrivèrent pour escorter leur gouvernante vers le palais royal. La nuit promettait un confort inattendu pour le groupe.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Deux, c'est mieux

Cela faisait déjà quatre heures que tout le monde dormait du sommeil du juste, dans de doux draps de satin, exceptée la succube qui préférait dormir dans l'un des cachots où les elfes lui avaient aménagé une chambre confortable dans la fraîcheur des sous-sols, quand le travail de l'accouchement commença. Les médicomages et Demetra passèrent la nuit aux côtés d'Alexiel, dont la douleur était compréhensible : ce n'était pas un mais deux enfants qu'elle mettait au monde. La magotte était épuisée mais heureuse de ces deux filles, l'aînée des gnomettes à peau pâle, la seconde au teint très légèrement vert. Elles était minuscules, souriantes, et tandis que la maman prenait la plus jeune dans ses bras, Demetra pris la première dans les siens, fière d'être marraine d'un si beau bébé.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Le départ

Au matin, reposés et repus, nos courageux héros avaient préparé un approvisionnement, la souveraine ayant passé une petite heure avec son premier conseiller pour les questions politiques, et pu repartir après avoir promis de repasser à son retour. La chelfe lui expliqua que le passage serait obligé puisqu'elle laissait à sa responsabilité les soins et la surveillance de la gnomette et des deux nouveaux-nés. Il n'était pas envisageable de faire parcourir le pays à deux gnomettes d'à peine quelques heures. Alexiel voulait revoir son ronchon et donc repartir, et il fallut toute la diplomatie de Demetra pour qu'elle acceptât d'attendre leur retour. Elle confiât alors à sa chef de guilde la pierre de vision : « tiens, Demdem, ca m'ennuie de ne pas la garder, mais j'aurai fort à faire avec mes filles et tu pourras retrouver mon chéri plus vite ». L'elfette la remercia, lui promettant d'en prendre soin et de ramener au plus vite son barbu.
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Livre IX - - - Vers les montagnes - - -   Ven 22 Fév 2013 - 8:35


Chapitre 5 - L'aventure, les compagnons


Le TaverNain

Déjà un mois que notre bagarreur errait sur les terres de Fidgetland, sans trouver d'humain acceptant un barman nain et adolescent. Il prit alors une chaloupe pour Péhèmeté, à trois jours de navigation de la côte ouest de sa terre natale. Le second établissement visité était un lieu fréquenté par des baroudeurs, avides de bagarres et de boissons, et en grande pénurie de personnel, aussi commençait il par servir en salle, son tempérament batailleur lui permettant de forcer passage et respect auprès de la clientèle avinée. Un an plus tard, il avait fait ses preuves et ses intuitions sur les cocktails lui garantirent une place de barman, et le sobriquet de « TaverNain » par les habitués de l'échoppe.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


La missive du petit frère

Deux années passèrent avant qu'une lettre portée par une colombe arrivât à la taverne pour le grincheux.

« Mon cher grand frère,

Comme tu le sais, je viens d'avoir mes dix ans et donc le droit de choisir ma destinée. Maman a réussi à convaincre tonton de me laisser parcourir les terres de Fidgetland afin de m'instruire grâce aux cultures des différents peuples. C'est aussi pourquoi j'ai réussi à retrouver ta trace pour te donner des nouvelles : j'ai rencontré une elfe de lune, sympathique, et très instruite, qui racontait que sa cousine, Percy, vivait sur Péhèmeté, écumant les donjons, et se rassasiait dans une taverne sympathique où le barman était un nain surdoué en cocktail.
Afin de parfaire mon instruction, j'envisage ces prochains jours de te rejoindre sur ces terres riches en diversité, et de retrouver ainsi mon grand frère qui me manque. Pour répondre à ta lettre, que je garde sur moi tout le temps, il y a beaucoup de fautes, mais j'ai réussi à comprendre le principal. Je prendrai le temps à tes côtés de te donner un coup de main en Lettres.

Ton petit frère, Shiomi.»


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Une vie de tavernier

Le TaverNain avait un rythme de vie à présent réglé comme une montre : il se levait vers six heures, courrait les fournisseurs pour obtenir des prix sur les boissons, rentrait en milieu de matinée, descendait les barils à la cave, puis s'asseyait sur un tonneau pour lire le courrier de son frère. Ensuite il assurait le service de midi à minuit, et enfin relisait la lettre avant de s'endormir. Il mangeait, buvait et dormait à loisirs, en contrepartie de ses services. Il regrettait toutefois ne pas gagner de réel salaire lui permettant un jour d'ouvrir sa propre enseigne.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


La croisée des destins

Au matin du premier jour de l'automne, le nain lavait les verres et restes des déjeuners, quand la porte s'ouvrit apportant par la brise quelques feuilles rougies par le changement de saison. Une jeune elfette au teint pâle poussa la porte. Il reconnaissait l'habituée bizarre, celle qui lui avait commandé une bière blanche, boisson qu'il ne connaissait pas avant de la rencontrer. Elle était suivi par une créature de taille plus faible, emmitouflée dans un capuchon ressemblant à une peau d'ours recyclée. Les deux arrivèrent au bar, la première demandant sa boisson usuelle, le second commandant une bière fraîche. Sa voix était grave, et jeune en même temps. Le nain délivra les boissons...
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Livre IX - - - Vers les montagnes - - -   Sam 23 Mar 2013 - 16:11


Chapitre 6 - L'escorte


Le nain va mal

Saluant une dernière fois la gnomette et déposant une bise sur le front des deux petites, la Reine des Elfes de Lunes tourna alors les talons vers la sortie, regardant la pierre de vision pour identifier où se trouvait le nain. Elle fût soulagée d'avoir tourné le dos avant de la regarder, et surtout que ce ne fût pas la gnomette qui le vit : le nain venait de tomber au sol, le visage livide entre les poils roux de la barbe fournie. Le mouvement n'était pas celui de quelqu'un de fatigué, mais plutôt d'un être vivant qui sombre dans l'inconscience. Elle avait les yeux emplis de terreur. Ils devaient partir prestement et elle n'avait plus aucune garantie de retrouver le teigneux vivant.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Une dirigeante avant tout

La principale qualité de Demetra, outre sa légendaire beauté, était que quoi qu'elle ressente, elle faisait passer son entourage avant ses émotions. Aussi convoquât-elle son ministre des armées avant départ.

« Je dois prestement me rendre dans les montagnes du nord, il me faut une armée de dix mages au bas mot, autant de médicomages, une vingtaine d'archers, et une dizaine de guerriers, prêts à partir dans l'heure. Peux tu les convoquer à la porte nord de la forêt ? »
« Ce sera fait selon vos souhaits, ma reine »


Puis elle repartit chercher ses compagnons de voyage, sans les informer de l'état du nain, afin de les protéger de l'inquiétude dans laquelle elle se trouvait.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


La suite du trajet

Le petit comité repartit, avec cette fois deux chariots, celui de base avec lequel ils étaient venus, et un second fournit par l'intendant du palais, moitié composé de vivres et boissons, moitié d'armes et pièces d'armures. Chacun des deux employés du TaverNain prit les rennes de son véhicule et ils partirent vers la bordure de la forêt, où les attendaient les troupes elfiques. Les escorteraient trois capitaines, chacun disposant de vingt guerriers, vingts archers, cinq mages, dix soigneurs et deux éclaireurs. Le Ministre avait visiblement craint que le souhait de sa chef soit insuffisant pour prendre soin d'elle et avait privilégié la prudence.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Vers les terres montagneuses

Notre petite armée se dirigeait toujours plus au nord, puis vers l'est afin de contourner la plage et la terre des ogres. Shiomi cachait son inquiétude dans la lecture d'un gros livre de magie, Tdemon feignait de se trouver en voyage de complaisance en admirant les beaux mâles qui les escortaient, quand bien même elle songeait intérieurement que plus le temps passait, moins elle avait de chance de boire à nouveau un jour la Vodka-Pommée que lui préparait la petite teigne de la taverne. Demetra quant à elle s'appliquait à surveiller toutes les heures si le nain se réveillait par la pierre magique, s'assurant d'être seule pour garder le secret, mais le corps du bourru restait inerte au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Dwarf Pingus

avatar


MessageSujet: Livre IX - - - Vers les montagnes - - -   Dim 24 Mar 2013 - 8:25


Chapitre 7 - Derniers souvenirs... Dernier soupir...


L'équipée

« - Salut le nain, je suis Percy, fondatrice des PKC, une équipe d'exploration de donjons, je suis archère, je dispose d'un sage – elle montra alors l'encapuchonné – mais me manque une force de la nature. Le fait que tu saches maîtriser les boissons est un plus qui m'intéresse vivement. Es-tu tenté par la fortune de l'exploration ?

Le nain hésitait, ce marché lui paraissait un peu bancal.

- Et en quoi ma présence vous est-elle préférable à celle d'un autre, une elfe qui recrute un nain, vous avez du fréquenter d'autres tavernes avant la mienne ? 
- C'est mon compagnon de voyage qui me l'a recommandé, il te connais bien
- M'étonnerait, je connais personne ici


Le petit être enleva sa capuche, révélant Shiomi, une barbe naissante.
- Tu ne me connais pas, frangin ?
- Shiomi ??? C'est pas possible ?


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Les donjons

Le tavernier s'était laissé convaincre par son frère de l'intérêt de l'aventure, aussi nos trois combattants parcoururent les terres de fidget côte à côte. Leur renommée grandit au fur et à mesure qu'une petite équipe de trois aventuriers seulement arrivait à bout de chaque tour maléfique de la région. Ils furent responsable de l'anéantissement total du mal implanté sur ces terres. Ils apprirent ainsi que les êtres maléfiques étaient issus de leur terre natale, du cratère du chaos, de la montagne des trolls, du pic des ténèbres, et autres lieux malfamés de FidgetLand, aussi firent-ils le trajet inverse, tout au moins l'elfette et le jeune nain.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Les Kipdechoc

Le Tavernain, resté quelques temps sur ces terres vides d'aventures durant quelques semaines, constata que malheureusement la vie sans combat était triste et vidait les auberges et taverne, aussi revint-il sur son continent natal, en direction de Shakecity, la capitale humaine, et y trouva un travail de tavernier au sein de la guilde des Kipdechoc. Il était passé maître en composition de cocktails alcoolisés. Toutefois la situation se dégrada le jour où une autre guilde se tenta un combat contre le même donjon : les Enfants du chaos dirigé par une certaine Demetra.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Changement de guilde

Le visage et le sourire de la chef de guilde lui était familier, mais il hésitait. Ce fut Shiomi, apparaissant derrière l'elfette de lune, qui secoua son frère :

« mais enfin, tu vois pas frangin ? C'est Percy ! Son vrai prénom c'est Demetra. Viens avec nous, elle a dit qu'elle cherchait un tavernier, et que tu serais propriétaire de ta propre taverne ! »

C'est ainsi que le nain s'éteignit, sur le souvenir de son arrivée dans la guilde, puis il fût plongé dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
 
Livre IX - - - Vers les montagnes - - -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traducteur français-anglais ? (pour un roman)
» [Fic] Sortie des cartons...
» [Fantasy] Les Montagnes d'Ynn
» Projet à Long Terme - Livre d'Armée Nains des Larmes
» Mes premiers pas vers le dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les enfants du chaos :: VIE DE LA GUILDE :: Les Mémoires du Chaos-
Sauter vers: