sur Shakes & Fidget - serveur 2
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Ajout du tuto sur les succès + nouveaux visuels sur la Tour, les familiers

Partagez | 
 

 Chapitre 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roger
Invité



MessageSujet: Chapitre 4   Ven 10 Sep 2010 - 13:02

Chapitre 4 : Celui où l'on vote

"C'est incroyable !" Se dit Demetra assise sur un banc taillé directement sur la souche d'un large chêne. Elle avait beau relire sans cesse les propositions du bulletin de vote, elle ne savait pas quelle case cocher. Tout en tapant frénétiquement son crayon sous la semelle de sa botte, elle scrutait l'horizon en quête d'une réponse.

De loin, au milieu d'un groupe de trois recrues humaines, Sax l'observait, inquiète. Chacune avait en sa possession un bulletin de vote et un gros crayon taillé grossièrement dans un bout de charbon enroulé dans du papier journal. Tout en marchant lentement, le groupe de Sax croisait d'autres membres assises perdues dans leurs pensées ou discutant à voix basse du choix de ce vendredi. Presque toute la guilde était présente dans la cour intérieure circulaire du Manoir de Rosalind.

La place était suffisamment spacieuse pour accueillir un terrain de Blood Bowl, un sport violent consistant à amener une vessie de porc, gonflée à l'air et cousue pour lui donner une forme ovale, derrière une ligne tracée sur le sol de l'autre côté du terrain et gardée par l'équipe adverse. Bien qu'habituellement déserte, la cour était pour ainsi dire le centre stratégique de la guilde. Fortifiée par de hautes murailles en bois et en pierre, elle s'ouvrait vers l'extérieur par deux grosses portes battantes du côté ouest, donnant sur un petit chemin courant vers la ville la plus proche et se séparant en deux pour rejoindre un petit bosquet toujours plus loin vers l'ouest. Au nord et au sud de la cour, bien calées contre les murailles, les deux uniques bâtisses de la guilde se faisaient face. Celle du Sud était le gigantesque manoir en pierre taillée de Rosalind, à quatre étages, abritant les quartiers de la Cheftaine, des officiers et des membres ainsi que toutes les commodités. Celle du nord, en bois clair, était exclusivement réservée aux réunions, aux votes et aux repas.

Le petit groupe d'archères attendait patiemment que l'ogresse apparaisse pour ouvrir les portes de la salle de réunion et leur donne accès enfin à l'urne qui devait recevoir les bulletins nominatifs. Fallait-il donner sa solde au temps de garde passé ou à l'ancienneté dans la guilde ? Choix cornélien.

"- Tu vas mettre quoi Sax ? Demanda à sa camarade la recrue Pita, une jeune humaine à la peau caramel, aux yeux verts et à la longue chevelure dorée.
- Heuu je sais pas... et vous ? Répondit l'elfe.
- Ben on sait pas trop... j'imagine que les vieilles vont cocher le temps de garde pour que ça leur coûte moins cher. Raisonna Pita.
- Oui sans doute. Dit une troisième.
- De toute façon je me sens pas super impliquée dans la guilde pour le moment. Je ne suis là que depuis quelques jours, je vais me ranger du côté de la majorité pour ne pas faire de vagues. Avoua timidement Sax.
- Et comme les vieilles sont les plus nombreuses, tu vas cocher A. Conclua Pita.
- Voilà. Fin de l'histoire." Termina Sax qui cocha la case concernée sur son bulletin.

Lorsqu'elle releva la tête, un frisson lui parcourut l'échine.

Demetra avait disparu.

* * *

Neith ouvrit grand les portes du manoir vers l'extérieur. Elle devançait un étrange cortège composé de quatre gobelines arc-boutées portant une grande urne en bois noir ligotée à deux grandes barres en métal reposant sur leurs épaules meurtries. Et assise sur l'urne, dans une robe rose en satin trop petite pour elle, Rosalind prenait solennellement une pause royale à mi-chemin entre le snobisme et le bain de soleil. Aussitôt les membres se pressèrent derrière leur leader et défilèrent jusqu'à la salle de réunion. La démone, en tête du groupe, sorti une grosse clef en cuivre de sa robe et déverrouilla l'entrée du bâtiment. D'un claquement de doigt elle fit s'allumer tous les braséros muraux intérieurs ainsi que l'immense chandelier à bougies qui surplombait la salle.

Les porteuses amenèrent l'urne et leur maîtresse au centre de la pièce et les déposèrent à leurs pieds dans des petits couinements de douleur. Rosalind se laissa glisser sur le sol et retomba lourdement sur ses pieds puis elle se plaça derrière la grosse boîte noire de façon à faire face à ses ouailles. Les gobelines firent de même en se tenant quatre pas derrière elle. L'une d'elles, en passant à côté de Rosalind, ne pu s'empêcher de tendre le nez dans sa direction en reniflant bruyamment. Une très légère odeur de viande grillée commençait à embaumer la bâtisse.

"Que chacune d'entre-vous dépose son bulletin dans l'urne. Et n'oubliez pas de marquer votre nom tout en haut !" Ordonna-t-elle en tenant fermement les côtés de la boîte comme si quelqu'un avait menacé de s'en emparer sur le champ.

Pendant de longues minutes les membres se succédèrent en file indienne devant Rosalind, glissant leur bulletin plié en deux dans la petite fente qui leur faisait face. Certaines changeaient d'avis au dernier moment, rayaient une proposition pour cocher la deuxième ou d'autres prenaient carrément leur décision en face de leur dirigeante qui les foudroyait du regard. Au bout d'une heure et demie, Neith clôtura le vote en glissant son bulletin, le dernier, dans l'urne et recula d'un pas. Les quatre gobelines vinrent se saisir de la boîte à pleine main pour la secouer énergiquement puis la reposer au même endroit.

"Très bien, que l'on commence le dépouillage !" Cria Rosalind dans un français approximatif. La magicienne au sang de démon vint à sa gauche tout en observant la grosse boîte noir. Elle fit signe à l'une des gobelines d'ouvrir la boîte, un rictus à peine dissimulé au coin des lèvres.

La petite créature à peau verte trottina jusque devant l'urne, se mit sur la pointe des pieds pour basculer le couvercle en arrière et plongea à l'intérieur, bras devant, pour rassembler et sortir les bulletins. La moitié de son corps disparut en ne laissant voir que ses petites jambes s'agiter dans les airs. Quelques secondes à peine plus tard, on entendit la gobeline crier de toute ses forces et vit ses jambes battre la mesure de ses hurlements avec frénésie. Sax et ses camarades se couvrirent les oreilles en grimaçant. Interloquée, Rosalind ordonna : "Qu'est-ce qui lui arrive à cette folle ? Sortez-la du truc !". Les autres gobelines, tremblotantes et terrifiées par les cris stridents et horribles de leur collègue ne purent bouger d'un centimètre.

Devant ce spectacle grotesque Neith riait, d'abord discrètement puis de plus en plus fort, au point de mettre ses mains devant sa bouche pour couvrir son fou-rire qui devenait incontrôlable. Elle avait beau enfreindre allègrement le protocole et la tenue exemplaire nécessaires à la bonne marche de l'évènement, elle riait de plus belle en se mordant les lèvres.

"MAIS SORTEZ-LA, BON SANG DE BOIS !" Cria Rosalind, à moitié furieuse et à moitié craintive, les mains sur les oreilles.

Deux guerrières, une naine rousse aux joues rouges avec une longue tresse et une elfe noire sculpturale aux muscles longs et fins se jetèrent sur la gobeline pour lui attraper les pieds et la tirer hors de la boîte. En un éclair, elle se retrouvait assise sur le sol, les yeux ronds et le visage blanc de frayeur. Le silence était enfin revenu.

"C'EST QUOI TON PROBLEME PETITE CINGLÉE ?" cracha l'ogresse boudinée dans sa tunique rose. En guise de réponse, la petite gobeline, morte de frousse, pointait la boîte du doigt.

"- Le-le-le... il... le ! LE ! LE ! Bafouilla-t-elle.
- Quoi lelele ? Repris Rosalind.
- LE-LE-LE !!! Cria la petite gobeline en agitant le doigt toujours dans la même direction."

L'elfe noire qui était à côté de l'urne se pencha et plongea sa main à l'intérieur. Dans un coin de la boîte, les bulletins étaient souillés d'une matière sombre et poisseuse. Elle insista dans cette zone, agrippa quelque chose de petit, cramoisi, huileux, de forme arrondie avec de petites excroissances et à l'odeur de steak grillé et le sorti à bout de bras. Un murmure parcouru l'assemblée. Rosalind s'approcha de l'elfe et poussa un cri d'horreur en tombant à genoux. La guerrière à la peau sombre venait de frotter une petite lanière de cuir nouée à une des extrémités de la chose carbonisée et découvrit un petit diamant brillant de mille feux.

"NOOOOOOOOON ! PAS MON PETIT ! PAS MON TOUT PETIT !" Pleura Rosalind en serrant la frêle carcasse de Louis-Jean contre sa grosse poitrine. De grosses larmes roulaient sur ses joues gonflées alors que la démone continuait à rire de plus belle. Devant ce spectacle improbable, et au milieu de ses amies horrifiées, Sax eut un sourire de satisfaction.

Pas sûr que la journée fut bonne pour tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les enfants du chaos :: VIE DE LA GUILDE :: Présentation guildesque :: Naissance de la guilde-
Sauter vers: